Film noir et blanc VS couleur

Le noir et blanc plus facile que la couleur ?

Le noir et blanc, un truc de faignants ?

Une image en Noir et Blanc ne se conçoit pas comme une image en couleurs. Mais ces deux approches sont-elles pour autant opposables ?

 

À l’époque du film argentique.

La différence entre film noir et blanc, et film couleur, c’est principalement le support qui va restituer les couleurs, ou uniquement les contrastes par une réaction photo-chimique.

Sur un film en noir et blanc, il s’agit de sels d’argent qui, selon la quantité de lumière qui les « frappe », vont devenir gris clair, gris moyen, gris sombre, jusqu’à noir, avec l’ensemble des nuances entre ces différentes strates. Ce type de film, ne révèle donc que la lumière et les contrastes entre les différentes quantités de lumière réfléchies par le sujet lors de la prise de vue.

Sur un film couleur, c’est le même principe mais avec la superposition de trois ou quatre couches sur le même film qui vont révéler des mélanges de couleurs. Car c’est avec la superposition de ces couches que se fait le mélange des couleurs, et donc la restitution de l’image colorée. En plus des contrastes, ce type de support permet de fixer les couleurs de l’image.

Film négatif couleur

Film négatif couleur

L’ère du numérique.

Paradoxalement, le capteur numérique ne capte pas les couleurs. Il est sensible aux longueurs d’onde qu’il retranscrit en courant électrique.

  Voir l’article : Composition d’une image numérique

Ce flux électrique part du capteur pour ensuite être interprété par un logiciel embarqué dans la caméra, et retranscrit l’image, avec au final, les trois couleurs Rouge Vert Bleu (RVB) dans le cas d’un écran configuré pour le RVB. Ça c’est pour le principe technique.

En configuration YUV (une variable pour la lumière, et deux pour les couleurs), l’image « haut de gamme » sera définie par un flux d’informations important : le YUV 4.4.4 (très lourd en informations graphiques, et donc permettant une très bonne restitution de l’image).
Le YUV 4.2.2 sera du « moyen gamme », et le YUV 4.2.0 du « bas de gamme ». La correspondance qualitative, pourrait être « cinéma > TV > grand public ».

Le YUV 4.0.0 est donc du Noir et Blanc, puisque les deux composantes couleurs disparaissent (chrominances bleue et rouges). Seul reste le paramètre Luminance.

 

Plus de travail avec la couleur ?

Ce qui fait donc la différence fondamentale, que cela soit du film argentique ou du numérique, est que dans le cas de la couleur, il faut rajouter aux contrastes une autre variable qui est justement la couleur, ou plus exactement LES couleurs.

Car tel un peintre avec sa palette, il va falloir réaliser de bons mélanges de couleurs afin d’être le plus fidèle possible à l’image perçue par notre œil.

Ce qui implique une opération supplémentaire par rapport au Noir & Blanc…

Bien sûr, les caméras numériques, grâce à leur informatique embarquée, réalisent toutes ces opérations qui permettent la plus fidèle restitution. Et avec en premier lieu, la fameuse balance des blancs. Il suffit d’activer le mode automatique, et des ingénieurs spécialisés ont déjà tout paramétré pour soulager le travail de l’utilisateur.

 

En mode manuel.

Cependant, si l’on veut garder la main sur tous ces paramétrages, il est possible de désactiver le mode « auto », pour se placer en mode manuel. Dans cette configuration, si la technique est maîtrisée, la part artistique n’est plus bloquée par la méconnaissance des possibilités de la caméra. L’Art peut donc s’exprimer librement.

 

Le format RAW.

Mais en numérique, il y a encore une autre possibilité de tout gérer : c’est la prise de vue en format RAW.

Voir l’article : Format RAW en photo et en vidéo

Ce format, qui est le « négatif numérique », est un fichier brut (« raw » en anglais) qui sort directement du capteur de la caméra. Il permet, grâce à un logiciel adapté, de retravailler pratiquement tous les paramètres qui composent l’image, et de manière plus cloisonnée qu’à partir d’une image compressée (JPEG, MPEG…). C’est comme s’il était possible de travailler séparément les trois couches du film couleur, avec un nombre extrêmement grand de possibilités artistiques.

 

Le Noir et Blanc c’est « plus beau ».

Premièrement, il serait judicieux de statuer sur le terme « beau »…
Qu’est-ce qu’une belle image ?
Mais ceci, est une autre histoire…

  Voir l’article : « Qu’est-ce qu’une belle image ?« …

Mettons de côté la part artistique, et concentrons-nous uniquement sur le travail côté post-production. C’est à dire, la retouches d’images. On considère donc que le cadrage, la mise en scène, l’éclairage, bref, toute la partie prise de vue, est parfaitement réalisée.
Comme nous l’avons vu, l’idéal pour travailler les retouches d’images, est d’avoir un format RAW.
Comme nous l’avons vu également, avec un format RAW on peut travailler séparément toutes les composantes d’une image, et de fait, inactiver les couleurs pour ne modifier que la composante « contrastes ».

Car le Noir et Blanc ce n’est que ça : des intensités de lumière et donc des contrastes entre ces différentes intensités de lumière.

Une image en noir et blanc, doit obligatoirement être contrastée, au risque de paraître terne.
Ce sont donc les contrastes qui se voient AVANT la couleur.

Image couleur VS image noir et blanc

Image couleur VS image noir et blanc

 

Alors que sur une image en couleur, c’est cette dernière qui doit prédominer :
Si l’on travaille la couleur, il faut la voir AVANT les contrastes.

Couleur VS noir et blanc

Couleur VS noir et blanc

Dans l’idéal travailler les contrastes ainsi que la lumière sur une même image, peut aboutir à de magnifiques résultats.
Un exemple pourrait être la publicité de la bière 1664, réalisée en 1994, où les contrastes se marient bien avec la couleur :

 

Dire que le Noir et blanc est plus beau que la couleur est totalement subjectif. Mais dire qu’il y a plus de variables qui composent une image en couleur, par rapport à une image en noir et blanc, ça, c’est objectif.

Dans le cadre d’une démarche artistique, il y aura donc plus de paramètres à ajuster sur une image en couleur, versus une images en noir et blanc. Mais on ne peut pas opposer la couleur et le noir et blanc : Ils se travaillent séparément. Mais sur une même image, cela peut être du grand Art…

 

COMMANDEZ UNE PRESTATION VIDÉO…

Commander une prestation vidéo.

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS
OU UNE DEMANDE SUR MESURE :

CONTACTEZ-NOUS
CONTACTEZ-NOUS…

Édité dans Techniques photo et vidéo and tagged , , , , , , , .