Limiter les reflets sur la peau

Comment matifier un visage pour un tournage vidéo ?

Il y a trois techniques pour limiter les reflets sur un visage lors d’une prise de vue :

 

Nous percevons des images grâce à la lumière qui se réfléchi sur les objets de la scène. D’où la gestion de la lumière sur certaines mises en scène.
Or la peau produit plus ou moins de sébum pour se protéger, et ce dernier, comme un miroir, reflète la lumière, ce qui donne un aspect brillant de la peau. Très intéressant pour des prises de vues artistiques où l’on va rechercher à dessiner des courbes avec cette brillance, cet artéfact peut engendrer des zones blanches, voire des zones de « blancs crâmés » sur un visage, ce qui est l’apanage des caméras bas de gamme, car leur logiciel embarqué n’adoucit pas les contrastes. L’idée étant de se rapprocher d’un rendu « cinéma », ou pellicule photo argentique.
Souvenons-nous des cours de dessins à l’école : « utiliser le blanc de la feuille pour faire du blanc, est interdit », et on ne trouvera que très rarement du blanc « pur et dur » dans des tableaux de maîtres. Le blanc est toujours nuances.

Lors d’une prise de vue sur des visages, il est plus professionnel de rechercher un rendu homogène sur la peau (et bien sûr, une bonne balance des blancs pour avoir une teinte conforme à la réalité).

Trois techniques permettent de matifier un visage :

  1. La lumière.
  2. Le maquillage.
  3. Le filtre polarisant.

 

Gestion de la lumière en photo et en vidéo.1/ La lumière

La première source des reflets étant la lumière, il s’agira de l’adoucir au maximum : la pire des sources lumineuse dans ce cas là est le spot de chantier par exemple. Une source de lumière dure qui donne des ombres franches, bien délimitées, et où l’on risque d’avoir des zones de « blancs crâmés » sur un visage.

Adoucir la lumière, c’est la rendre plus diffuse : éviter les sources ponctuelles, au sens « point ». Les « spots »… Et les remplacer par une source voilée. D’ailleurs, le meilleur exemple est bien la lumière du jour : en plein soleil, ou avec un soleil voilé…
Avec un spot, il faudra lui placer devant un voile blanc ou crème afin que les rayons arrivant sur le visage n’arrivent plus d’un seul point, mais d’une surface.

Entre ces deux systèmes d’éclairages, il y a les panneaux LED, qui ont l’avantage de moins chauffer (un confort pour le modèle), et moins consommer, mais qui ont tendance à éblouir. Donc un confort pour la sensation de chaleur, mais pas pour les yeux.

 

2/ Le maquillage

L’autre source des reflets sur un visage est le sébum : Cette sécrétion des glandes sébacées, recouvre la peau d’un film lipidique qui sert à la protéger et, mélangée à la sueur, la protège du dessèchement. Un véritable verni protecteur qui se révèle être le cauchemar des vidéastes ou photographes.

La solution est très simple : recouvrir la peau d’un produit cosmétique qui la rend mate, pour ainsi l’empêcher de briller. C’est l’étape du maquillage, voire des retouches maquillage pendant un tournage vidéo ou une séance de photos.

 

3/ Le filtre polarisant

Utilisation du filtre polarisant en photo ou vidéo« Une pierre, deux coups », car il matifie la peau, mais également tout le reste de l’image :

Toutes les vibrations du rayon lumineux oscillent dans plusieurs plans. Une lumière polarisée est une lumière où les oscillations sont sur le même plan. Un filtre polarisant va donc laisser passer que les oscillation sur un même plan, et donc polariser la lumière.

La lumière renvoyée par la plupart des objets ou surfaces est presque toujours partiellement polarisée, en particulier lorsqu’elle se réfléchit sur des surfaces lisses non métalliques : la surface de l’eau, les peintures brillantes, les feuillages, les toitures, etc…

 

Conclusion :

Pour matifier un visage, ces trois techniques sont complémentaires, et concourent à un rendu de type cinéma, contrairement aux camescopes qui ont tendance à être un peu fort en contrastes.

Dans l’ordre du pratique, le filtre polariseur est pratiquement indispensable, mais avec de la lumière. Les lumières douces dépendent de l’équipement mobilisé pour la prise de vue. Et enfin, l’étape du maquillage fait appel à une autre compétence professionnelle, qui pourrait être considéré comme le photoshop du réel.

 

>> COMMANDEZ UNE PRESTATION VIDÉO…

Commander une prestation vidéo.

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS
OU UNE DEMANDE SUR MESURE :

CONTACTEZ-NOUS
CONTACTEZ-NOUS…

 

 

 

 

Posted in Techniques and tagged , , , , , .

Laisser un commentaire