Augmenter le contraste en vidéo

Le contraste d’une image vidéo

Augmenter ou diminuer le contraste d’une image vidéo.

Qu’est-ce que le contraste d’une image ?

Il est généralement admis que c’est le rapport entre les luminosités maximale et minimale d’une image ou d’un écran. Concrètement, c’est la luminosité de la zone « la plus blanche » divisée par celle de la zone « la plus noire », ce qui donne par exemple « 1000:1″ ou 1500:1 », etc.
Ce qui revient à dire que la zone « blanche » sera 1000 ou 1500 fois plus claire que le niveau maximal de noir.

– En augmentant LÉGÈREMENT le contraste, on augmente légèrement les détails de l’image, et donc elle s’alourdie en nombre d’octets (si l’on considère les images compressés, par opposition avec les images non compressées).

– En augmentant AU MAXIMUM le contraste, on diminue drastiquement les nuances de l’image, et donc elle s’allège en nombre d’octets.

Il en va de même si l’on passe de la couleur au noir & blanc, puisque en mode YUV, on passe du 4;4;4 (ou 4;2;2, ou 4;2;0) à 4;0;0.
On perd des informations graphiques :

Comment augmenter le contraste d’une image ?

Il y a plusieurs façons d’augmenter le contraste d’une image avec en tout premier lieu, le type d’éclairage auquel on soumet le sujet.

Puis, en post-production, il y a sur pratiquement tous les logiciels de montage vidéo, des filtres qui permettent de contraster l’image : les filtres « courbes« , les « niveaux« , ou tout simplement les « contrastes et luminosité« .

Sans entrer dans les détails, il s’agit d’augmenter la profondeur des zones sombres et d’intensifier les zones claires.

Voici un exemple de filtre « courbes », où dans ce cas précis, la profondeurs des zones sombres est augmentée, ainsi que l’intensité des zones claires :

Filtre courbes

Filtre courbes

À l’extrême, on peut noircir complètement des zones sombres et cramer les blancs. Dans les deux cas, on perd des détails. Donc on dégrade l’image… Mais c’est un choix.

Techniquement, lorsque le contraste d’une image est augmenté, il en va de même avec l’intensité des couleurs. Il sera donc judicieux de très légèrement diminuer la saturation d’une image excessivement contrastée (Cf: exemple en bas de page).

À l’inverse, lorsque le contraste d’une image est diminué, les couleurs deviennent plus ternes. Il faut alors rehausser la saturation.
D’ailleurs, il faut noter que visuellement, une image peu contrastée nécessite des couleurs fortes qui vont à leur tour amener du contraste.

Voici un exemple où l’image en noir et blanc étant terne, elle doit être « contrastée » avec de la couleur :

Couleur VS noir et blanc

Couleur VS noir et blanc

Si on diminue les contrastes, il faut rajouter la couleur.

Pour info, les photos en noir et blanc qui semblent « belles » sont généralement les plus contrastées. Et pour cause, elles n’ont que le contraste pour exister : En format YUV, le noir et blanc est représenté par 4;0;0 où les deux valeurs de chrominance sont nulles.

 

Pourquoi modifier le contraste d’une image ?

Il y a deux principales raison à cela : l’une est technique et l’autre est artistique.

Sur un plan technique :

Cela est lié à la notion d’étalonnage des plans.
En effet, certains plans peuvent varier dans leur rendu en fonction d’un éclairage différent, d’une intensité lumineuse différente, d’une température de lumière différente (lumière du jour avec un projecteur tungstène par exemple), du changement d’un objectif ou d’une caméra en cour de tournage, etc.

Il faut donc corriger le rendu des plans afin de les normaliser, et ainsi ne pas voir trop de différences de rendus à l’écran. La modification des contrastes en est un des multiples paramètres. Car il y a également la balance des blancs, la saturation de l’image, les teintes dominantes, etc.

Sur un plan artistique :

Il s’agit d’induire chez le spectateur, une certaine ambiance en modifiant les contrastes. Cette technique est comparable à la technique de la peinture au couteau censée être utilisée pour représenter des sensations dures, comme un chaos par exemple.

 

Le choix d’un contraste élevé :

Sur un plan artistique, une image contrastée apporte de la tension, du stress.
Techniquement, cela permet de mettre en valeur une partie de l’image en assombrissant certaines zones. L’œil du spectateur sera alors attiré par ce qui subsiste de l’image.

 

Le choix d’un contraste bas :

Au niveau de l’ambiance, on se rapproche d’un rendu de type « tableau ». Cela correspond aux ambiances douces.
Techniquement, l’image va afficher un maximum de détails, puisque les zones sombres ne seront pas complètement noires, et les zones claires ne seront pas « cramées ».

Un exemple de contraste sur l’image :

Film court métrage des vœux 2021 de Scyvius.Film court métrage des vœux 2021 de Scyvius.

 

COMMANDEZ UNE PRESTATION VIDÉO…

Commander une prestation vidéo.

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS
OU UNE DEMANDE SUR MESURE :

CONTACTEZ-NOUS
CONTACTEZ-NOUS…

Posted in Techniques photo et vidéo and tagged , , .